Aaron Buckley

Spécialiste de la conception de l'eau

Jacobs Engineering à Vancouver, Colombie-Britannique 

Aaron Buckley se souvient d'un enseignant influent du secondaire qui lui a inspiré l'amour de la géographie et de l'environnement. Clair d'esprit et concentré (et grâce au programme coopératif de l'Université de Waterloo), Buckley a complété son baccalauréat en études environnementales avec déjà deux ans d'expérience de travail dans l'industrie de l'ingénierie. Au cours de ses études de premier cycle, M. Buckley s'est consacré à de nombreux projets de recherche dans des milieux universitaires et non universitaires. Son désir de produire des solutions mesurables et tangibles aux problèmes environnementaux l'a amené à se spécialiser dans le SIG, et plus tard dans les ressources en eau, l'infrastructure de l'eau et les sites contaminés. Il travaille maintenant comme spécialiste de la conception de l'eau au sein de la firme Jacobs Engineering à Vancouver, en Colombie-Britannique, où il donne parfois un coup de main à l'équipe de transport et jouit d'un sain équilibre travail-vie personnelle. ​

 

1. Quelles ressources offertes par votre université vous ont aidé à trouver un emploi ?

Il est difficile de définir quand j'ai commencé à me considérer comme quelqu'un de l'industrie plutôt que comme un étudiant. À l'Université de Waterloo, environ 70 % des nouveaux étudiants s'inscrivent à des programmes d'enseignement coopératif. Ces étudiants alternent généralement entre des périodes de quatre

mois d'études et de travail jusqu'à l'obtention de leur diplôme. En plus du programme coopératif, les étudiants peuvent accéder à des cours de développement professionnel qui couvrent des sujets tels que la gestion de projet, la communication professionnelle et d'autres compétences non techniques dont les étudiants ont besoin au-delà des compétences spécifiques à leur discipline. Dans l'immeuble du programme coopératif, les étudiants peuvent prendre rendez-vous pour des critiques de curriculum vitae, des conseils de carrière et des simulations des entrevues.​

2. Quelles sont les compétences que vous auriez aimé acquérir au cours de vos études et qui vous auraient aidé sur le marché du travail aujourd'hui ?

Lorsque j'ai commencé à travailler en génie, j'ai initialement craint de ne pas avoir étudié les mathématiques et la physique à une profondeur suffisante pour réussir dans l'industrie. Cependant, j'ai rapidement réalisé que l'accent mis par mon éducation sur la compréhension des processus et l'application des principes scientifiques aux problèmes du monde réel compensait mon manque de connaissances théoriques pures dans ces matières. Alors que les ingénieurs se spécialisent généralement dans la conception technique, les projets complexes comme la fourniture d'un approvisionnement en eau durable pour une population en croissance rapide exigent beaucoup plus que l'expertise technique. Nous devons également tenir compte des répercussions sociales, environnementales et économiques de ces projets essentiels. La géographie m'a enseigné l'approche multidisciplinaire et holistique qui est nécessaire pour assurer que ce genre de projets sont bénéfiques pour les gens et l'environnement pour les années à venir. 

3. Avec le recul, qu'auriez-vous fait différemment ?

Je m'encouragerais à sortir de ma zone de confort plus tôt. J'ai eu de nombreuses occasions de travailler dans différents endroits pendant le programme coopératif, mais je ne l'ai pas fait avant de déménager à Vancouver, et ensuite en Australie pour mes deux derniers stages. Il est utile d'acquérir de nouvelles perspectives et de voir comment les gens pensent aux choses différemment et abordent différentes tâches à travers le monde. Travailler à l'étranger a provoqué des questions qui m'ont permis à la fois de réévaluer et de renforcer mes points de vue ; cela m'a permis de me tenir sur des bases plus solides avec certaines croyances et d'apprendre différentes façons de penser sur d'autres croyances que j'avais.

4. Avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui souhaitent faire une carrière satisfaisante en géographie ?

Impliquez-vous dans différents aspects du domaine. La géographie est un domaine si vaste qu'il peut être difficile de savoir ce que l'on veut faire sans acquérir une expérience de première main. La participation peut être aussi simple que de faire du bénévolat en SIG pour votre municipalité locale, d'aider les organismes sans but lucratif locaux à faire du travail sur le terrain ou de contribuer à des projets à source ouverte. Vous pouvez utiliser ces projets pour bâtir un réseau professionnel et démontrer vos compétences et votre dévouement à des employeurs potentiels. Les étudiants sont des ressources si précieuses pour les organismes publics et les entreprises privées - vous apportez de l'énergie et des nouvelles idées. S'impliquer sera utile à la communauté, à l'industrie, ainsi qu'à votre développement de carrière.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes