Déclaration de l’Association canadienne des géographes

sur la conduite collégiale et les échanges respectueux

 

L'Association canadienne des géographes (ACG) et ses membres affirment que la conduite des activités professionnelles des géographes et la communication des connaissances géographiques impliquent un large éventail de considérations éthiques, y compris la promotion de la diversité et la non-discrimination. Le but général de cette déclaration est donc d’encourager les dirigeants et les membres de l’ACG à tenir compte de ces questions dans leurs pratiques quotidiennes et lors d’événements professionnels et scientifiques.

 

En tant que membres de l’ACG et de la communauté géographique dans son ensemble, nous avons la responsabilité de soutenir la dignité de toute personne, d’encourager la diversité et l’équité (incluant une diversité des opinions et des approches intellectuelles, en accord avec le principe de la liberté universitaire) et de communiquer avec respect avec nos collègues, nos pairs et le public en général, que ce soit par écrit, verbalement ou électroniquement. En conséquence, les dirigeants et les membres de l’ACG devraient incarner ces valeurs dans leurs interactions interpersonnelles, et ce, dans divers contextes pédagogiques, professionnels ou scientifiques. Une attitude collégiale fait partie intégrante des échanges écrits et en personne, et cela reflète notre engagement envers notre discipline, envers la recherche et les points de vue argumentés d’autres géographes, y compris les étudiants. Il en va de même pour notre attitude envers le public en général, notamment lors de débats ou d’activités de vulgarisation scientifique.

 

L’ACG s’engage ainsi à assurer des échanges sécuritaires, respectueux et appropriés entre tous les membres et les participants aux activités parrainés par l’ACG, y compris au moment de l’Assemblée générale annuelle et dans les communications en ligne. Le harcèlement, sous n'importe quelle forme, est condamné, et des efforts substantiels devraient être entrepris à chaque occasion afin de promouvoir l’accessibilité, la diversité et l’inclusion à nos congrès annuels et dans les autres événements du même genre. Alors que nous travaillons à créer des milieux exempts de discrimination, nous devons aussi soutenir les victimes de harcèlement.

 

Rappelons que le respect ou la civilité n’impliquent pas l’homogénéité ou l’absence de désaccord. Toutefois, nous devons aussi être conscients des préjugés implicites, de la discrimination institutionnelle, d’autres pratiques moins manifestes, et être prêts à parler ouvertement de ces réalités. Selon nous, une attention particulière devrait être accordée au soutien et à la reconnaissance des étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs, des participants ayant des emplois précaires et des membres des groupes sous-représentés.

 

Par ailleurs, la prédominance des formes de communication électronique pose des défis particuliers à la conduite professionnelle, car elles peuvent miner la communauté en facilitant la diffusion large et parfois anonyme de déclarations blessantes, embarrassantes ou peu fiables. Par conséquent, les dirigeants et les membres de l'ACG ne devraient pas utiliser les systèmes de communication électronique dans l’intention d’embarrasser, d’intimider ou de fausser les faits (c.-à-d. la « cyberintimidation »). Incidemment, les organisateurs ou modérateurs d’échanges électroniques entre membres et participants aux activités de l’ACG doivent veiller au respect de ces normes.

 

L’ACG n’a pas l’intention que cette déclaration couvre toutes les considérations éthiques auxquelles les géographes sont confrontés dans leurs diverses pratiques professionnelles. Les activités des géographes sont très variées, tout comme les contextes dans lesquels ils apprennent, font de la recherche, enseignent, échangent et s’impliquent dans le monde. Ainsi, cette déclaration doit être considérée comme un document d’orientation et interprétée en fonction de normes et de lignes directrices semblables existantes au sein des corps d’emplois particuliers (p. ex. fonctionnaires, professeurs d’université, ingénieurs) ou à l’intérieur des milieux de la recherche au Canada et ailleurs (p. ex. normes universitaires et des trois conseils pour la recherche avec des sujets humains et animaux, Stratégie nationale Inuit Inuit Tapiriit Kanatami pour la recherche, Normes et procédures éthiques de l’Organisation mondiale de la santé en recherche avec les êtres humains).

 

(Adapté de plusieurs sources, notamment : The American Association of Geographers, The Canadian Philosophical Association/L’Association Canadienne de Philosophie, et l’Université de Californie, Berkeley).

 

Nous accueillons les commentaires sur cette déclaration, qui a été adoptée à l'unanimité par le Comité exécutif de l'ACG en mai 2019. Nous considérons qu’il s'agit d’un « document évolutif » pouvant faire l’objet de commentaires et de propositions d’amélioration. Veuillez envoyer vos commentaires à info@cag-acg.ca.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes