Felicitas Egunyu, PhD

Stagiaire de recherches postdoctorales
Collège de l’agriculture et des bioressources à l’Université de la Saskatchewan à Saskatoon, en Saskatchewan

 

Après avoir terminé une maîtrise en études environnementales dans le programme d’études supérieures en géographie Waterloo-Laurier, la Dre Felicitas Egunyu a occupé plusieurs emplois de bureau avant d’obtenir son premier emploi professionnel chez Golder Associates. À titre de biologiste environnementale et de coordonnatrice de projet, la Dre Egunyu a contribué principalement à l’attribution de permis environnementaux à des projets de mines, de gaz et de pétrole en Saskatchewan, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Cinq ans plus tard, elle a décidé de poursuivre des études doctorales en environnement et en durabilité à l’Université de la Saskatchewan. Depuis l’obtention de son diplôme, la Dre Egunyu est demeurée à l’université à titre de boursière de recherches postdoctorales et elle participe actuellement à un projet de recherche qui examine la durabilité du développement dans des collectivités de zones tampons et de zones protégées du Chili. Elle participe également à un autre projet qui mène une enquête sur le rôle des réseaux sociaux et de l’apprentissage social durant l’adoption de technologies dans des communautés rurales agricoles en Éthiopie.


1. Quelles sont les ressources offertes par votre université qui vous ont aidé à trouver un emploi après l’obtention de votre diplôme?

L’Université Wilfrid Laurier a organisé une foire de l’emploi et même si je ne pensais pas parvenir à y dénicher un emploi, l’activité s’est avérée une expérience inestimable. La foire m’a enseigné des leçons en réseautage, plus particulièrement après que j’aie assisté à une présentation d’un sous-secrétaire du ministère de l’Environnement qui donnait des conseils sur la façon de trouver un emploi et qui nous encourageait à utiliser un réseau. J’ai finalement trouvé un emploi qui n’était pas dans mon domaine, le genre de travail que vous faites sans plus, mais le développement de ces compétences en réseautage m’a grandement aidé à trouver un emploi chez Golder.

2. Avec le recul, qu’auriez-vous fait de façon différente?


D’abord, je ferais un meilleur usage du centre de carrières de l’université. La deuxième chose que je ferais différemment serait de communiquer avec des personnes dans des entreprises pour lesquelles je suis intéressée à travailler afin de découvrir à quoi ressemble un cheminement de carrière typique dans leur organisation. Je leur demanderais également si leur entreprise offre des postes bénévoles parce que certains employeurs ne publicisent pas ces possibilités même s’ils les ont. Enfin, je me renseignerais au sujet de projets dirigés par des étudiants. Par exemple, lorsque je faisais ma maîtrise, j’étais intéressée à travailler pour les parcs. Au lieu de leur proposer un projet, ce que j’ai fait, j’aurais dû leur demander quelles choses ils voulaient étudier. Si j’avais fait quelque chose qui les intéressait, cela aurait pu me donner une meilleure chance d’avoir un emploi dans un parc.


3. De quelle manière votre programme vous a-t-il préparée à votre carrière?


À titre d’étudiant, vous devez apprendre la façon de gérer votre propre temps. Ceci est particulièrement vrai lorsque vous vous demandez quels cours suivre, le temps qu’il faut pour accomplir les tâches et, à titre d’étudiant de cycle supérieur, les compétences en gestion du temps et des personnes que votre projet de recherche exige. Lorsque vous entreprenez une carrière, vous travaillez sur des projets plus importants, mais vous utilisez les mêmes types de compétences en gestion du temps et des personnes que celles que vous avez développées durant vos études.


4. Avez-vous un conseil à donner aux étudiants qui souhaitent faire une carrière gratifiante en géographie?


Les programmes diffèrent actuellement selon les universités, aussi vous devez vous assurer d’effectuer votre recherche avant de faire une demande d’admission. Par exemple, certaines offrent des programmes de géographie physique très solides alors que d’autres se spécialisent en géographie humaine ou sociale. Si vous étudiez déjà en géographie, parlez à vos professeurs et informez-vous des cours que vous pouvez suivre et des choses que vous pouvez faire afin de mieux vous outiller pour une carrière. Faites du réseautage avec les membres de votre cohorte parce que les étudiants en géographie ont tendance à provenir de différents milieux et qu’ils peuvent connaître des ressources alternatives dont vous ignorez l’existence. Utilisez le centre de carrières de l’université, faites du réseautage lors des conférences et offrez votre temps, vous ne savez jamais quand vous pouvez rencontrer quelqu’un qui vous dirigera vers votre emploi.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes