Matthew King

Photographe pigiste et adjoint de recherche
Indigenous Health Adaptation to Climate Change (IHACC) Laboratory à Montréal, au Québec

 

Initialement, l’affinité de Matthew King pour le monde naturel l’attirait vers la science de l’environnement. En même temps, M. King aspirait à élargir le champ de ses études et à examiner les relations entre les sciences physiques et les sciences sociales. Ce ne fut qu’à la suite de sa rencontre avec des étudiants en géographie enthousiastes et inspirés que M. King a reporté toute son attention sur la géographie. La diversité des enjeux discutés en géographie a permis à M. King d’établir des liens entre différentes disciplines et de mieux comprendre la façon dont les deux phénomènes peuvent être reliés même s’ils sont dans des domaines de la science ou des éléments de société distincts. Actuellement, M. King travaille comme adjoint de recherche au sein du groupe de recherche de l’Indigenous Health Adaptation to Climate Change (IHACC) dont le siège se trouve à l’Université Leeds et où il utilise la photographie pour mettre en évidence le travail de l’IHACC et sensibiliser de manière créative un public non universitaire.

1. Pouvez-vous décrire votre cheminement de carrière depuis l’obtention de votre diplôme?


J’ai commencé à travailler comme adjoint de recherche dans le groupe de recherche de l’IHACC durant mon dernier semestre. Je cherchais quelque chose relié aux enjeux sociaux et il y a une

combinaison intéressante de géographie physique, humaine et de la santé au sein du groupe de recherche de l’IHACC. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai continué à travailler à l’IHACC.

Je construis présentement un site Web pour exposer mes photos de terrain concernant la thèse de doctorat d’une autre membre du laboratoire. Son travail met l’accent sur les systèmes alimentaires et la salubrité des aliments d’une communauté autochtone particulière dans l’Amazone septentrional du Pérou. Une grande partie de l’étude consiste à trouver des liens entre les problèmes reliés à l’insécurité alimentaire, par exemple la malnutrition et l’anémie, et aux phénomènes naturels reliés aux changements climatiques, par exemple les inondations. Le site Web vise à élargir le potentiel de ses travaux et à présenter ses concepts à un public plus diversifié.

2. Quelles compétences auriez-vous aimé acquérir durant vos études qui vous auraient aidé sur le marché actuel du travail?


J’ai à peine effleuré les différents langages de programmation durant mes études de premier cycle et j’aurais dû creuser davantage le sujet. Je mets à jour trois sites Web de propriétaires distincts de différents enquêteurs principaux du laboratoire. Parallèlement, je crée un site Web pour mes photographies. Maintenant que je me retrouve dans un type de rôle de communication et de présentation, je suis plus conscient de l’importance de la programmation pour la navigation sur l’Internet et la réalisation de l’effet exact souhaité.

 

3. Avec le recul, qu’auriez-vous fait de façon différente?


Je me serais assis avec des conseillers en programmes pour déterminer mon cheminement un peu mieux. Si j’avais planifié plus tôt, cela m’aurait aidé à suivre les cours obligatoires à temps, me permettant de suivre plus de cours intrigants plus tard. Mon programme m’a déjà offert beaucoup de flexibilité et de choix et j’aurais aimé profiter encore plus de cette liberté.

4. Avez-vous un conseil à donner aux étudiants qui souhaitent faire une carrière gratifiante en géographie?


Répondez aux offres d’emploi même si vous pensez que vous n’avez pas les compétences requises. Si vous avez suivi un cours sur le sujet ou un sujet connexe, vous êtes probablement plus qualifié que la plupart des gens. Pour ma part, une expérience de travail contractuel en SIG m’est parvenue par courriel et j’y ai répondu même si j’étais encore aux études. Il peut y avoir un grand nombre de personnes intéressées qui ne répondent pas à un avis de poste à pourvoir parce qu’elles pensent qu’elles n’ont pas les compétences requises. Ne laissez pas ce doute vous empêcher de vous lancer dans toutes les possibilités offertes parce que ces expériences professionnelles élargiront l’étendue ce que vous pensiez impossible à réaliser. Vous pouvez toujours apprendre des choses durant le processus.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes