Serge Olivier Kotchi

Géographe médical au Laboratoire national de microbiologie
Agence de la santé publique du Canada à Saint-Hyacinthe, Québec

Au cours de ses études de doctorat en géographie à l'Université Laval, Serge Oliver Kotchi a commencé à travailler à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) en tant que géographe médical. M. Kotchi attribue la nature multidisciplinaire de la géographie à sa transition harmonieuse du milieu universitaire au milieu de travail. Actuellement, Kotchi utilise des images satellitaires d'observation de la Terre de 2000 à 2016 pour estimer les indicateurs microclimatiques dans l'Est du Canada. Les estimations finales aideront les études futures sur les impacts du changement climatique sur la couverture terrestre, l'utilisation des terres, les maladies à transmission vectorielle et la propagation géographique des maladies du sud vers le nord. Ultimement, les travaux de Kotchi aideront l'ASPC à établir des mesures de prévention et d'adaptation appropriées pour soutenir la population canadienne.

1. Pouvez-vous décrire votre cheminement de carrière depuis l'obtention de votre diplôme?

En tant que géographe médical, je travaille principalement sur des projets de recherche et développement. J'ai trouvé un affichage pour ce poste en 2009 sur Jobs.ca. J'étais au milieu de mes recherches doctorales et je pensais que ce poste ressemblait

 

à mon travail de doctorat, mais du côté de la santé publique. La transition a été très facile. Les objectifs visant à comprendre l'épidémiologie des maladies végétales liées au climat et à comprendre l'épidémiologie des maladies zoonotiques humaines sont très similaires, voire identiques. J'ai trouvé des applications pour mes études doctorales dans mon travail à l'ASPC, et mon séjour à l'ASPC a aussi fortement influencé ma thèse de doctorat.

2. De quelle façon votre programme vous a-t-il préparé à votre carrière?

Pour ma thèse doctorale, j'ai utilisé les données d'observation de la Terre pour élaborer des indicateurs agrométéorologiques qui appuient l'agriculture de précision, la gestion des maladies des récoltes et la gestion des ravageurs des récoltes. Avec l'ASPC, j'ai révisé les outils et les indicateurs que j'ai élaborés pour l'agriculture afin de concevoir des approches et des méthodes similaires pour l'épidémiologie.

En tant que géographe, je pense que je possède le meilleur profil pour travailler en santé publique puisque j'ai une connaissance pratique de plusieurs domaines. Je travaille régulièrement avec de nombreux spécialistes. Je collabore avec des épidémiologistes, des vétérinaires, des écologistes et des médecins, et ma formation en géographie m'a bien préparé à cela.

3. Quelles sont les compétences que vous auriez aimé acquérir au cours de vos études qui vous auraient aidé sur le marché du travail actuel?

Il y a plusieurs compétences que j'apprends en cours de route, mais je ne peux pas identifier une chose que j'aurais aimé apprendre. Je trouve que je suis constamment en train d'acquérir de nouvelles compétences pour faire avancer mon projet actuel, quel que soit le contexte. Par exemple, j'ai suivi un cours de la NASA sur la façon d'appliquer les outils de télédétection et les données satellitaires de la NASA à la santé publique.

4. Avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui souhaitent faire carrière en géographie?

Lorsque j'ai posé ma candidature à l'ASPC, je n'avais aucune expérience de travail en santé publique. Cependant, je savais que je pouvais utiliser mes études de géographie dans cette profession. Lors de l'entrevue, j'ai expliqué comment, en tant que géographe, je pouvais aider l'équipe des vecteurs et des maladies d'origine hydrique de l'ASPC grâce à ma connaissance des interactions et de la contribution d'un environnement à la propagation des maladies.

Les géographes possèdent une vaste base de connaissances et des compétences uniques. Je pense qu'un géographe peut travailler dans tous les domaines et avec des gens de différents domaines. Les géographes ont beaucoup d'options et il n'est donc pas nécessaire de craindre un manque d'opportunités de carrière. 

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes