Dominik Papinski, PhD

Chef de la section Statistiques et gestion des données
Centre de recherche sur les lentilles de contact à l’Université de Waterloo à Waterloo, en Ontario

 

Le Dr Dominik Papinski a eu son premier atlas à l’âge de huit ans et l’amour qu’il porte depuis toujours à la géographie n’a fait que croître à partir de ce moment. Voyageant avec sa famille dans des endroits qu’il a d’abord découverts dans son atlas, le Dr Papinski a décidé de suivre tous les cours de géographie offerts dans son école secondaire avant de s’inscrire dans la discipline au niveau des études du premier cycle et des études supérieures. Sa recherche doctorale à l’Université McMaster a mis l’accent sur l’analyse de l’activité-déplacement au cours de laquelle il a analysé des données GPS collectées auprès de 2 000 ménages pour développer des algorithmes qui font le suivi des modèles des activités-déplacements. Pour sa bourse postdoctorale, le Dr Papinski s’est associé à un professeur de géographie et un kinésiologue pour développer un capteur avancé et un algorithme de suivi GPS afin de faire le suivi des dépenses caloriques. La précision était élevée comparativement à la vérification métabolique traditionnelle.


1. Comment intégrez-vous la géographie à votre travail?


La géographie est pleine de données, des tonnes de données. J’ai travaillé avec des fichiers qui comptent beaucoup plus que deux millions de dossiers et nous devons analyser toute cette information. L’exposition à des données quantitatives et à des

statistiques est très importante et c’est pourquoi les gens doivent sortir de leurs zones de confort afin d’expliquer les données qu’ils examinent. L’exposition à de grandes séries de données m’a aidé à améliorer mes pratiques de gestion des données au travail.

2. De quelle manière vos programmes vous ont-ils préparée à votre carrière?


Mon champ de travail était orienté vers les statistiques spatiales, aussi j’utiliserais le SIG pour exécuter des scripts. Dans notre monde moderne, la programmation est importante. Ce n’est peut-être pas la tasse de thé de tout le monde, mais la programmation est utile dans tous les domaines parce que vous pouvez automatiser votre travail. Vous pouvez créer une carte à partir de rien ou vous pouvez la programmer une fois et reproduire rapidement votre travail. L’automatisation est essentielle pour vous rendre plus productif et plus compétitif.


3. Quelles sont les ressources offertes par vos universités qui vous ont aidé à trouver un emploi après l’obtention de votre diplôme?


Le financement que j’ai obtenu de la bourse Mitacs a été très utile parce qu’il a diminué les coûts financiers de ma bourse postdoctorale. La façon dont cela fonctionne est que des partenaires privés de l’industrie et l’université fournissent des contributions correspondantes pour aider à payer le salaire du boursier de recherches postdoctorales. Le programme est avantageux pour les entreprises privées parce qu’il leur permet de collaborer à un projet avec un partenaire des études supérieures universitaires, mais il aide également les géographes à mettre un pied dans la porte et de travailler avec diverses sociétés et diverses organisations au Canada.


4. Avez-vous un conseil à donner aux étudiants qui souhaitent faire une carrière gratifiante en géographie?


Écoutez vos passions et réalisez vos rêves. Aussi ridicule que cela puisse paraître, vous avez besoin de cette motivation intérieure pour obtenir votre emploi de rêve et réaliser les aspirations de votre vie.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes