Darren Platakis

Administrateur de la planification et des données/SIG  

Municipalité régionale de Niagara à Thorold, Ontario

Fondateur et directeur général de Geospatial Niagara

Pendant ses études, Darren Platakis a noté les défis liés aux études géographiques auxquels les étudiants font face et la croissance continuelle du secteur de la technologie géospatiale dans la région de Niagara. En réponse, M. Platakis a fondé une organisation éducative sans but lucratif nommée Geospatial Niagara en 2013 en continuant à travailler à temps plein à la Municipalité régionale de Niagara. Cet organisme fait la promotion des études géographiques et la participation communautaire par l’entremise de la géographie, et fournit aussi des études géographiques, du soutien à la technologie géospatiale et des ressources éprouvées pour les enseignants de géographie qui pourraient ne pas autrement y avoir accès. À ce jour, Geospatial Niagara a effectué des projets dont la valeur estimée de marché s’élève à plus de 600 000 $. Les projets importants sont notamment le TreeOcode, le Day of Geography et le Niagara Region Minecraft Project. Darren Platakis anime aussi l’émission radiophonique GeoNiagara, qui est diffusée à la radio communautaire de l’Université Brock, 103.7 CFBU. L’émission radiophonique cible les élèves du secondaire et vise à entraîner des discussions sur des questions et des carrières en géographie. Il est possible de télécharger les épisodes en fichiers MP3. Les épisodes sont pratiques et permettent aux éducateurs de les utiliser dans leurs salles de classe.

1. Pouvez-vous décrire votre cheminement de carrière depuis l’obtention de votre diplôme?


Je suis retourné à l’université comme étudiant adulte. Au moment où j’ai terminé mes études secondaires, je me suis inscrit au programme de géographie à l’Université Brock et j’ai été accepté. Mais, à ce moment-là, je jouais dans un groupe de musique et je voulais voir où cela m’amènerait. Lorsque j’ai eu des enfants, je ne voulais pas qu’ils utilisent mes choix comme excuse pour ne pas aller à l’université parce que les études sont importantes.

Après avoir terminé mes études de premier cycle en 2010, j’ai poursuivi mes études de certificat postuniversitaire en systèmes d’information géographique et gestion géospatiale (SIG/GG) au Collège Niagara. J’ai obtenu mon poste à temps plein à la Municipalité régionale de Niagara avant d’avoir reçu mon certificat. Je suis très chanceux d’avoir un emploi dans lequel je peux appliquer les connaissances que j’ai acquises pendant mes études.

2. De quelles façons est-ce que votre programme vous a préparé pour votre carrière?  

Le Programme de SIG/GG est très pratique, technique et intensif. Lorsque les étudiants terminent le programme, ils sont immédiatement employables. Le programme m’a fourni des applications concrètes en technologie géospatiale, en termes de SIG, de télédétection et de développement axé sur les données. Lorsque je me suis inscrit aux études de certificat de SIG/GG, je me suis dit que ceci me distinguerait des autres postulants qui posséderaient peut-être seulement un baccalauréat. Même du côté affaires, cela a servi à améliorer mes connaissances en gestion du temps et en budgétisation.

3. Quelles compétences auriez-vous aimé acquérir pendant vos études et qui vous auraient aidé dans le marché du travail aujourd’hui?

J’aurais bien voulu suivre un cours universitaire sur l’engagement communautaire ou un cours en rédaction de demande de subvention si ceux-ci avait été offerts. À l’université, à ma connaissance, des cours qui enseignaient l’engagement public n’étaient pas offerts. Par exemple, j’aurais aimé aborder des sujets sur la façon de gérer une session, la façon de promouvoir l’engagement communautaire ou la façon de collecter de l’information du public. Une partie importante de tout grand projet gouvernemental est de collaborer avec la communauté. Lorsqu’on en vient à ceci, rassembler l’information provenant de la communauté est une nécessité.

 

4. Avez-vous des conseils pour les étudiants qui désirent poursuivre une carrière satisfaisante en géographie?
 

Comme éducateurs, ne demandez pas aux étudiants ce qu’ils veulent devenir. Demandez-leur plutôt les problèmes qu’ils veulent régler. Les étudiants seront heureux de pouvoir marier leurs études à quelque chose qui les passionne. Personne n’en profite si vous n’aimez pas ce que vous faites. Si une chose vous passionne, peu importe ce que c’est, ou s’il y a un problème que vous voulez régler, ciblez vos études à régler ce problème. Selon moi, de 90 à 95 p. cent de ces problèmes sont basés sur la géographie ou un emplacement associé.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes