Mark Squires

Analyste de recherche en SIG II
Newfoundland & Labrador Centre for Health Information à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador

Il y a vingt ans, Mark Squires ne vous aurait pas cru si vous lui aviez dit qu’il deviendrait un jour géographe. M. Squires est entré à l’université sans savoir précisément ce qu’il voulait faire. Avec son premier cours sur les systèmes d’information géospatiale (SIG), il a trouvé quelque chose qui l’intéressait. M. Squires a débuté sa carrière chez ERSI – la plus grosse compagnie de logiciels de SIG du monde – et a abordé son travail avec un esprit ouvert et un vif désir d’apprendre tous les aspects des SIG, avec pour intention de devenir extrêmement compétent et à l’aise avec les fonctions des SIG. M. Squires a depuis travaillé dans plusieurs domaines comme analyste des SIG, y compris dans le domaine des ressources naturelles et le domaine des soins de santé.
 

1. De quelles manières votre programme vous a-t-il préparé pour votre carrière?

 

Le programme de premier cycle universitaire a attisé mon intérêt pour les SIG. Toutefois, c’est le Center of Geographic Sciences (COGS) du Nova Scotia Community College qui m’a préparé à ma carrière. Une année au COGS a été considérablement plus difficile que tout mon cycle universitaire. Je travaillais de 8 à 23 heures tous les jours. Parfois, tout le monde travaillait comme une famille pour mener à terme les plus gros projets. La plupart des professeurs se rendaient dans les laboratoires en soirée,

longtemps après les heures de cours, pour nous aider à réaliser nos projets et nos devoirs. Ça a été une période extrêmement stressante et ardue. Je ne crois pas que quiconque aurait pu obtenir son diplôme ou effectuer la transition vers sa carrière de manière si fluide sans l’immense aide que nos professeurs nous ont apportée.

2. Quelles ressources offertes par votre université vous ont aidé à trouver un travail?

 

Les employés du COGS nous ont appuyés pendant toute notre progression. Ils ont fait venir sur le campus des recruteurs qui comprenaient l’ampleur de l’effort requis pour obtenir un diplôme du COGS. Souvent, nous examinions nos travaux antérieurs avec les recruteurs. Même si nous n’étions pas encore prêts à travailler, cela nous a familiarisés avec la façon de passer une entrevue pour un poste en SIG. La possibilité de rencontrer des employeurs potentiels nous a permis d’obtenir un portrait clair des compétences et des personnalités que les compagnies recherchent.

 

3. Quelles compétences auriez-vous aimé apprendre pendant vos études qui vous auraient aidé dans le marché du travail d’aujourd’hui?

 

J’aurais voulu suivre davantage de cours d’informatique et me familiarises davantage avec la programmation. Il faut regarder vers l’avenir et se demander où vont les SIG au cours des trois à cinq, ou des cinq à dix prochaines années. Si vous pouvez prévoir où on se dirige, vous pouvez alors tenter d’adapter votre éducation et votre expérience à ces prévisions, de sorte que vous ne serez pas laissé en arrière. C’est ce que j’ai essayé de faire pendant que je travaillais chez ESRI. Je savais que les SIG se dirigeaient vers l’Internet, alors je suis passé dans l’équipe du serveur ArcGIS, qui était responsable de publier les données de SIG et de créer des applications Web. 

 

4. Avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui souhaitent se forger une carrière gratifiante en géographie?

 

Lorsque je formais de nouveaux employés chez ESRI, j’ai appris que la compagnie ne cherchait pas les techniciens en SIG les meilleurs et les plus brillants, mais plutôt pour des gens intelligents qui s’adaptaient bien à la dynamique du groupe. C’était une façon de penser différente. Je présumais qu’ESRI ne s’intéressait qu’aux résultats académiques. Cela démontre que l’expérience professionnelle et les compétences ne sont pas tout; les aspects sociaux sont aussi importants.

 

En outre, gardez un esprit ouvert. S’il y a quelque chose que vous aimez ou même que vous pourriez aimer, commencez à discuter avec les gens et essayez de découvrir où va ce domaine. Surtout si vous êtes un nouvel étudiant, il devient essentiel de penser à l’avenir. Beaucoup de gens fantastiques veulent vous aider, mais ils ne sauront pas que vous avez besoin d’aide si vous ne le demandez pas.

Contactez-nous

L'Association Canadienne des Géographes


Tél: (613) 562-5208
Courriel: info@cag-acg.ca
Adresse​​​​​​: 
60 University Private, 

Pavillon Simard, Salle 031

Ottawa, ON  K1N 6N5

Connectez avec nous
  • facebook
  • Twitter
D'autres liens

© 2019 Canadian Association of Geographers/Association Canadienne des Géographes